Le marché lucratif des prépas privées

Lu dans : Le Monde, jeudi 24 novembre 2011, p. 14
   Pour réussir un concours, il faut être meilleur que ses concurrents. Du coup, la demande de sessions privées s'amplifie, chaque étudiant ayant une bonne raison de suivre une prépa dans un enseignement supérieur de plus en plus sélectif. Rien d'étonnant par ailleurs dans un pays comme la France, considéré comme le champion d'Europe du soutien scolaire privé dans le secondaire, avec un marché estimé en juin 2011 à 2,2 milliards d'euros par la Commission européenne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire