Cinéma français, la question qui fâche

En faisant reconnaître le droit des Etats à définir librement leur politique dans le domaine de la culture, la bataille menée contre l'Accord multilatéral sur l'investissemnt (AMI), en 1998, avait entériné l'exception culturelle. Les dispositifs protégeant le cinéma français en sont l'illustration la plus célèbre. Mais remplissent-ils bien leur rôle ?

Lu dans : Le Monde diplomatique, n° 707, février 2013, p. 27

Aucun commentaire:

Publier un commentaire