Gastronomie pour tous


A l'heure du numérique, la gastronomie n'est plus la chasse gardée des élites. Désormais, les internautes décomplexés dictent aux chefs leurs préférences, constate le quotidien espagnol El País. Les bons produits se démocratisent, à l'instar de cette truffe italienne que tout le monde peut chercher, révèle le quotidien américain The New York Times. A Paris, les chefs concurrencent la junk food tout en misant sur la qualité, observe The Wall Street Journal. Et puisque c'est bon et varié, explique le quotidien belge Le Soir, le public apprécie de plus en plus les bons petits plats vendus dans la rue.
Lu dans : "Courrier International", n°1196, 3 octobre 2013, p.42-47


Aucun commentaire:

Publier un commentaire