A corps et à cru

Le suédois Anders Petersen n’a pas peur des corps, qu’il montre crûment, ni des émotions, qu’il dévoile d’un coup de flash, sans prendre de gants.
A la BnF [jusqu'au 2 février 2014], ses images en noir et blanc, exposées du sol au plafond, vous cernent et vous plengent dans l’univers si particulier, à la fois sensuel et accidenté, d’un photographe qui a fait de la subjectivité sa règle de conduite.
Lu dans : M le magazine du Monde, n°115, 30 novembre 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire