Ces jeunes qui cherchent une alternative à la France

La morosité hexagonale, des études tournées vers l'international et surtout l'attractivité de pays plus prometteurs... Tout converge pour que les jeunes Français soient de plus en plus prompts à s'exiler. Formés et éduqués dans les écoles et universités françaises les plus réputées, ils prennent la tangente car, pour eux, l'avenir se trouve au Canada, aux Etats-Unis, en Chine, en Angleterre ou même en Suisse.
 
Lu dans : Le Figaro, jeudi 12 décembre 2013, pp. 1, 2, 3, 4, 18 et l'éditorial

Aucun commentaire:

Publier un commentaire