A New-York, les Français manquent de classes

Alors que la demande des 'expats', couples mixtes et autres amateurs de langue française explose, l'enseignement bilingue est réservé à quelques 'happy few'. L'ambassade se mobilise.
Photo AFP * Emmanuel Dunand

Lu dans  : M Le Magazine du Monde, 15 février 2014, p.22


Aucun commentaire:

Publier un commentaire