Le repas, un art français


Pour les Américains et les Européens, de plus en plus, l'en-cas remplace le repas. Les Français, eux, s'adonnent massivement trois fois par jour aux plaisrs de la table. L'enquête "Emploi du temps" de l'INSEE montre que manger leur procure presque autant de plaisir que lire ou écouter de la musique. Pourquoi cette singularité ?
 
Lu dans :  "Le Monde", suppl. "culture et idées"", samedi 15 février 2014, pp. 1 et 4

Aucun commentaire:

Publier un commentaire