Rabah Ameur-Zaïmeche, la bonne parole

Elève à l'école de Montfermeil, il admirait Mandrin et Jésus. Avec "Histoire de Judas", le cinéaste s'empare des Evangiles

Lu dans : Le Monde, 8 avril 2015, p.16-17

Aucun commentaire:

Publier un commentaire