Ces écrivains étrangers qui vivent en France. 1, La longue marche de François Cheng

François Cheng, "immortel" depuis 2003



Réfugié en 1949 dans un pays dont il ne parlait pas un mot, l'académicien, qui a connu le dénuement, a écrit, dans notre langue, des livres de célébration.

Lu dans : "La Croix" , jeudi 16 juillet 2015, p. 22

Aucun commentaire:

Publier un commentaire