1ère année de médecine : Une saison en enfer

Janvier dernier, Poitiers. le parc des Expositions est réquisitionné pour accueillir les 1245 candidatsau concours de 1ère année commune aux études de santé (PACES)
Photo La Nouvelle République

Comment sont sélectionnés ceux qui vont nous soigner demain ? Le concours-couperet qu'ils doivent réussir impose aux étudiants un bachotage inhumain au détriment de l'intelligence. Beaucoup sortent laminés de cette "boucherie pédagogique" que personne ne sait comment réformer.


In : "L'express", n° 3355, 21 octobre 2015, p. 66-71

Aucun commentaire:

Publier un commentaire