Angoulême : les auteur(e)s de BD l'ont mauvaise



Le 43e Festival international de la bande dessinée commence aujourd'hui. S'il est devenu la plus grande manifestation du milieu, il est aussi au centre d'enjeux économiques et sociaux qui viennent, ces derniers temps, brouiller le propos artistique.



 Lu dans :  L'Humanité, jeudi 28 janvier 2016, p. 19

Aucun commentaire:

Publier un commentaire