J'te flique, tu me fliques




SMS, applis, mails. Notre intimité est désormais piégée dans notre smartphone. Pour préserver notre vie privée, va-t-il falloir tout crypter ?

Lu dans  : "Le Monde" supplément "l'époque", dimanche 13 - lundi 14 mars 2016, p.2-3

Aucun commentaire:

Publier un commentaire