Féminisme : les délires de l'écriture "inclusive"

Député.e, conseiller.ère, intellectuel.le : cette manière incongrue d'écrire le français gagne du terrain à l'université et dans l'administration. Une nouvelle concession à un féminisme militant.



Lu dans : "Le figaro", vendredi 6 octobre 2017, 1-3

Aucun commentaire:

Publier un commentaire