Rabier qui rira bien le dernier





Le dessinateur croqueur de bêtes -le canard Gédéon, le chat Toby ou la célèbre vache qui rigole, était aussi un railleur de l'espèce humaine dont il se moqua avec force de bestialité. L'hommage du musée de l'Illustration de Moulins permet de le redécouvrir.


Lu dans  : Libération, samedi 7 - dimanche 8 février 2015, p.42-44



Aucun commentaire:

Publier un commentaire