Ados, nés sous une belle toile




Tweets, posts, tchat, sms ... l'hyperconnectivité des moins de 18 ans inquiète. Pourtant, il semblerait qu'elle n'ait pas que des inconvénients. Bien au contraire.

Lu dans : Libération, Next, n°68, 7 février 2015, p.76-79

Aucun commentaire:

Publier un commentaire