Réformes : il y a quelqu'un ?


Lu dans  : "Courrier International", n°1276, 16 avril 2015, p.12-15



Et si la France avait choisi de rompre avec son immobilisme ?
Les journaux anglo-saxons, comme The Wall Street Journal ou The Times, saluent un tournant tardif mais bien réel. Que la plupart des titres attribuent à l'influence d'Emmanuel Macron, "le Mozart des réformes", selon Die Welt. Cependant, la presse européenne s'étonne aussi de la lenteur des changements et souligne ses nombreuses entraves.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire