Le village qui regrettait ses migrants

Pendant près d'un an et demi, ils ont joué avec l'équipe de football, chanté à l'église, noué des liens avec la population. A Ripabottoni, village perché sur une colline de la région du Molise, dans le sud de l'Italie, une partie des habitants réclament la réouverture du centre d'accueil où vivaient trente-deux demandeurs d''asile africains. Une histoire qui interpelle le pays à la veille d'élections marquées par la question migratoire.



Lu dans : M Le Magazine du Monde,n° 337, samedi 3 mars 2018, p. 86-90

Aucun commentaire:

Publier un commentaire